Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Prepa HEC

Classements des écoles, réputation, taux de réussite, professeurs, pédagogie et inside stories...

Fin de la gratuité des classes prépas : un vrai combat à mener ?

Publié 16 Octobre 2012 par Aristote420 in gratuité, prépa, Éducation Nationale, PEEP

Fin de la gratuité des classes prépas : un vrai combat à mener ?

A l’heure où le gouvernement racle tous les fonds de tiroirs, il n’est pas étonnant que l’on en vienne à envisager de s’en prendre à la question de la gratuité des écoles préparatoires. On stigmatise les élites et l’on chasse les abus en tous genres, il était donc logique que cette question acquiert une certaine actualité.

Est-ce scandaleux de vouloir faire contribuer un peu les parents de ceux qui prétendent au parcours d’excellence et bénéficient de conditions de travail exceptionnelles face à leurs camarades agglutinés dans leurs amphis universitaires?

Probablement pas. Il ne s’agit après tout que de s’acquitter de la somme raisonnable de 181 euros (comme pour les inscriptions en Fac), tout cela pour étudier en petits groupes avec ce que l’Éducation Nationale fait de mieux en terme d’enseignants.

Une cotisation faible mais qui devient plus pertinente pour Bercy lorsqu’on la multiplie par les 79.000 élèves qui pourraient être concernés. De plus, elle pourrait presque être vendue comme une mesure de justice fiscale car comme le souligne La Tribune les élèves de prépas sont majoritairement issus des catégories privilégiées de la population, contrairement à leurs plus modestes coreligionnaires de facs.

Là où le bât blesse cependant, c’est que cette piste vient s’ajouter à de multiples hausses fiscales en cours. Il s’agit bien de reconnaître ici aussi une volonté de renflouer l’État coûte que coûte et si la somme est raisonnable, elle vient s’empiler au sein d’une addition des plus lourdes. C’est l’angle que veulent exploiter les syndicats de parents comme la PEEP, mais il semble cependant qu’ils soient peu convaincus par la puissance de leurs arguments... Invoquer des charges comme celles que subissent toutes les autres familles (logement, etc.) ne peut forcément pas mener très loin.

Il est probablement des combats plus importants à mener pour nos classes préparatoires et la préservation de leur avenir que de vouloir maintenir une gratuité désuète.

Commenter cet article