Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Prepa HEC

Classements des écoles, réputation, taux de réussite, professeurs, pédagogie et inside stories...

Chiffres SIGEM : HEC, toujours plus demandée

Publié 26 Août 2013 par Aristote420 in sigem

Chiffres SIGEM : HEC, toujours plus demandée

Chaque année, les chiffres SIGEM permettent d’établir une hiérarchie des écoles de commerce basée sur les choix des étudiants. Cette année encore, et peut-être même plus que jamais, HEC sort grande gagnante de ces statistiques qui démontrent surtout que la hiérarchie reste passablement immuable.

Qu’est-ce que SIGEM ?

SIGEM, c’est l’acronyme de Système d’Intégration aux Grandes Ecoles de Management. En deux mots, il s’agit du système informatique qui organise l’affectation des étudiants de prépa dans les écoles de commerce en fonction de leurs résultats au concours.

Ce système permet donc d’avoir des statistiques extrêmement fiables sur les choix définitifs des étudiants sortant de prépa. L’étudier en profondeur permet de savoir quelles écoles les meilleurs étudiants ont décidé d’intégrer et, surtout, de s’intéresser au grand jeu des démissions.

Ce qu’on appelle démission, c’est le fait pour un étudiant de décliner son intégration dans une école où il était admis pour intégrer une autre école. L’étudier permet de savoir précisément quelles sont les écoles privilégiées par les étudiants et comment évoluent les rapports de force.

Un classement presque immuable

Chaque année, les classements fracassants des différentes feuilles de chou s’amusent à bouleverser la hiérarchie à l’aide de barèmes souvent très discutables. Que voulez-vous, il faut bien vendre du papier…

Le classement SIGEM (à voir en détail ici : bloom6.free.fr), lui, est remarquablement figé. Depuis des années, le jeu des démissions nous montre une hiérarchie totalement inchangée :

1. HEC : quasiment tous les étudiants qui y sont admis choisissent d’intégrer l’école de Jouy-en-Josas. En 2013, aucun étudiant admis à HEC ne s’est désisté pour une autre école de commerce.

2. ESSEC : l’ESSEC perd une vingtaine d’étudiants au profit de l’ESCP Europe chaque année mais reste incontestablement solide 2è dans la hiérarchie.

3. ESCP Europe : L’ESCP a pris l’habitude de « voler » quelques étudiants à HEC (3-4) et une trentaine d’autres à l’ESSEC depuis 2-3 ans. Cette année est plutôt creuse puisqu’elle n’en attire aucun d’HEC et seulement 24 de l’ESSEC.

4. EM Lyon : l’EM Lyon confirme sa place dans le Big Four. Si elle ne parvient quasiment pas à attirer le moindre étudiant admis dans une Parisienne (1 de l’ESSEC, 2 de l’ESCP), l’EM Lyon ne perd en revanche presque aucun étudiant à ses poursuivantes

5. EDHEC : l’EDHEC reste très stable à la 5è place

6. Audencia : bien qu’encore assez largement dominante à la 6è place, Audencia est peut-être l’école dont la position est la plus menacée. De plus en plus d’étudiants choisissent ainsi d’aller à l’ESC Grenoble : 14 en 2011, 40 en 2012 et 49 en 2013.

Ces chiffres confirment l’absurdité du classement publié par Le Figaro fin 2012, que nous avions déjà gentiment raillé.

La prépa va bien, les écoles aussi

C’est l’autre enseignement de ces chiffres SIGEM 2013 : les CPGE continuent d’attirer les lycéens en masse. Cette année, ils sont presque 10 000 à s’être présentés aux concours (+6% par rapport à 2012).

Par ailleurs, le phénomène de concentration de certaines écoles (Skema, Kedge) et la sortie de certaines autres du système SIGEM (France Business School) a semble-t-il eu l’effet escompté puisque plusieurs écoles ont vu leur nombre d’étudiants intégrés augmenter sensiblement.

Pour ces écoles du « ventre mou » qui avaient souvent des problèmes de remplissage de leurs promotions, c’est un pas intéressant dans la bonne direction. En revanche, pour les étudiants, qui sont plus nombreux à briguer un nombre de places en baisse, la compétition est de plus en plus rude.

Commenter cet article